Youtuber-un-travail-à-plein-temps-Agence-Reputation-Squad
- Pas de commentaire

Youtuber, un travail à plein temps

Article issu du Networker, magazine édité par Reputation Squad consacré à la culture numérique et ses enjeux. Pour plus d’articles, abonnez-vous gratuitement au Networker.

Beaucoup d’appelés et peu d’élus, cet adage correspond bien au quotidien sur Youtube. Ils sont des milliers à poster des vidéos pour tenter de faire le buzz, mais seule une poignée pourra devenir de vrais « Youtubers ».

Créée en 2005 et rachetée par Google en 2006, Youtube est devenue LA plateforme de diffusion de vidéos sur laquelle il est possible pour des milliers d’anonymes de se faire connaitre.

Michel Phan, PewDiePie ou Smosh, ces noms ne vous disent peut-être rien et pourtant il s’agit de véritables stars internationales sur Youtube, qui n’ont pas à jalouser la popularité de Justin Bieber ou Lady Gaga sur cette plateforme. Et pour cause, leurs chaines Youtube traitent respectivement de beauté, de jeux vidéo et d’humour et réunissent à elles-trois plus de 35 millions d’abonnés et des milliards de vues.

Youtube, une source de revenu à part entière

S’ils sont aussi nombreux à poster leurs vidéos chaque jour ou à se qualifier de vlogger (blogueur vidéo) c’est que Youtube peut devenir une véritable source de revenu grâce aux publicités ciblées placées sur les vidéos. Les recettes publicitaires sont alors partagées  entre le Youtuber et la plateforme. On parle d’environ 1000 dollars par million de vues, mais ce chiffre peut varier selon le type d’audience et les pays.

D’après le site StatSheep.com, Norman Thavaud plus connu sous le de nom de « Norman fait des Vidéos », Youtuber très populaire, aurait gagné au cours des 28 derniers jours entre 6000 et 30000 dollars grâce à sa chaîne Youtube.

The Networker

Abonnez-vous pour découvrir plus d’articles.

Mais pour obtenir des vues et par la suite des revenus publicitaires, il faut d’abord réussir à fidéliser son audience. Pour cela, les Youtubers mettent en place de véritables lignes éditoriales (humour, tutoriels, tests de jeux vidéo…) ; et les tournages qui, bien souvent, s’effectuaient dans une chambre avec une simple webcam, deviennent de plus en plus professionnels, comme par exemple ceux du Studio Bagel qui possède une équipe de techniciens.

Youtube un tremplin de carrière

Le succès des Youtubers va parfois au-delà de la plateforme et peut être à l’initiative de véritables carrières professionnelles. Norman, par exemple a doublé l’un des personnages du film Projet X, co-créé deux spectacles (le Zapping Amazing 1 & 2) et a récemment tourné dans le dernier film de Maurice Barthélemy, projets qui auraient probablement mis plus de temps à se réaliser s’il n’était pas déjà connu sur Youtube. Cette popularité est également profitable pour les marques. Crunch et Orange ont d’ailleurs fait appel à lui pour des campagnes de communication. Les Youtubers sont en effet suivi par une communauté jeune très active et connectée, moins sensible aux approches marketing traditionnelles. Le « buzz » de leurs campagnes est donc assuré par ces influenceurs d’un genre nouveau.

Extrait de l’Affiche du film « Pas très normal activités » de Maurice Barthélemy
© photo : Paramount

Découvez plus d’articles sur la culture numérique et ses enjeux dans The Networker.