reputationsquad
- 1 commentaire

Le futur de l’e-réputation : et si dans 5 ans chacun de nous se devait d’être équipé en permanence d’une carte e-réputation ?

L’e-réputation, un mot que l’on entend partout, un phénomène qui prend de l’ampleur et qui ne cesse  d’intriguer ceux qui en prennent conscience.

Les penseurs, les journalistes, les spécialistes du secteur sont tentés de réfléchir à l’avenir de ce phénomène. A quoi va mener cette frénésie de la réputation en ligne ? Au-delà des simples aspects juridiques (problématiques du droit à l’oubli, des atteintes à la vie personnelle, etc.) quelles conséquences cette prise de conscience va-t-elle avoir sur l’avenir ?

Si bien évidemment nombre d’aspects positifs ont été montrés et démontrés dans nos précédents articles, nous allons nous pencher cette fois-ci sur un possible futur de l’e-réputation qui risque d’être plus que controversé et dangereux : et si dans 5 ans chacun de nous se devait d’être équipé en permanence d’une carte e-réputation ?

 

Une carte e-réputation qu’il faudrait passer dans un lecteur pour accomplir des actes administratifs, comme nous le faisons aujourd’hui en présentant notre carte d’identité.

Le banquier pourrait la demander avant d’accepter de vous accorder un prêt, le recruteur pourrait la passer sur son lecteur lors d’un entretien d’embauche, la jeune fille avec qui vous avez un rendez-vous galant pourrait la lire grâce à son téléphone super perfectionné juste avant de commander le café… Et en fonction de ce qu’ils verront sur cette carte, ces personnes décideront de donner suite ou non à votre relation… quelle qu’elle soit. De même le gouvernement et les administrations publiques pourraient s’en servir, par exemple au moment de pointer aux ASSEDIC, la responsable de votre dossier pourrait passer la carte sur le lecteur et pourra voir que vous avez passé la semaine en vacances dans le sud au lieu de chercher du travail… motif de radiation ?

 

Si au temps de Brassens lorsqu’il chantait « Au village, sans prétention, j’ai mauvaise réputation… », les problématiques de réputation s’arrêtaient, justement, au village… Ce ne serait plus le cas avec la mise en place d’un tel système…Elles prendraient alors des proportions transcendant l’échelle du village, l’échelle du cercle relationnel plus ou moins proche, jusqu’à atteindre le moindre inconnu, qui voudrait d’un simple « bip » nous connaître.

 

Que pourrait alors contenir cette carte ?

Des informations objectives et subjectives sur les éléments apparaissant à votre sujet en ligne, un classement par rapport aux autres personnes de votre CSP, des encadrés sur les éléments marquants de votre e-réputation (positifs ou négatifs). Ou encore qui sont vos amis ? que font vos amis ? Quel est votre score d’e-réputation ? Le contrôle que vous avez de votre image en ligne, en résumé : un grand nombre d’informations plus ou moins personnelles…

 

Il est à noter que ce futur est déjà pour partie notre présent avec ce que l’on appelle communément la « Googlisation ». Les prêts refusés, les rendez-vous annulés en raison d’une e-réputation qui ne satisfait pas « l’enqûeteur » existent déjà.

 

Partant de cette réflexion, Reputation Squad a décidé de matérialiser une Reputation Card pour une simulation pendant le 5plus Forum qui se tient le 13 octobre 2011 à Paris. Les visiteurs auront la possibilité, en donnant simplement leur nom et prénom, d’obtenir une carte qu’ils pourront passer sur un lecteur afin de savoir quel est leur score d’e-réputation et le taux de contrôle de leur image en ligne.

 

Votre Reputation Card

Votre bilan e-réputation

La perspective effrayante des films Hollywoodiens qui laissaient penser qu’un jour nos faits et gestes seraient observés par des satellites, que nos moindres déplacements seraient filmés par des caméras à reconnaissance faciale, etc. n’ont pas intégrés les éléments de l’e-réputation. Pourtant  à l’échelle du particulier une carte e-réputation qui serait exigée à tout va… pourrait être bien plus gênante…

 

Un futur dont nous ne voulons pas chez Reputation Squad. Cette carte est un exercice pour donner à penser aux visiteurs du 5plus Forum et au-delà…

  • Article très intéressant !
    Mais on Fiche bien les délinquants sexuels, les interdit bancaire, les inscriptions Crédit, les casiers judiciaire, les moeurs, les fichiers militaires, fichiers commerciaux, tribunaux commerciaux et autres juridictions … Alors on peu tout imaginer … Les problèmes en e-réputation sont très souvent la cause ou la résultante de nos propres actes et erreurs, le problème est que une fois révélé tout le monde le sait et le contemple, on a moins de soucis si l’on s’auto surveille et si l’on prend beaucoup de précaution ! Pour le reste les cas sont les mêmes que dans la vie « réelle », nos erreurs peuvent souvent être observé par plus de lecteurs, mais moins pénible à vivre parce que c’est du virtuel et que les personnes ne sont pas toutes à proximité … Par contre se qui est plus gênant c’est le fait que les gens, les professionnels, les journalistes se font une joie de chercher la faute, l’erreur pour la mettre sur la place publique en Buzzant furieusement pour nuire à une personne … Moralité si le cas se généralisait et même s’étendais à être une règle, une obligation, généralisant la déclaration de tous nos actes sur fichier … Cela serait peut être la solutions à une société très sage, très éduquée, faisant avec le plus grand soins attention à toute erreurs, dérives, bêtises. Imaginé comme cela serait calme et profitable, on serait dans un paradis, plus de clients dans le porno, plus de clients chez les prostitués, plus de joins, plus ou moins d’escroc, de pervers, de menteur, de violeur, de trafiquant …

    Cela me rappel un film … ?