Restez toujours vigilant face à un(e) inconnu(e)
- 4 commentaires

Arnaque à l’E-réputation : une tendance croissante

 

Nous connaissons cet été une véritable explosion des appels concernant les arnaques à la webcam (voir Les Inrocks à ce sujet également). La situation est inquiétante et laisse présager une hausse des arnaques à l’e-réputation dans l’avenir. Les faits que nous retraçons ci-dessous sont désormais communs, puisque nous recevons plusieurs appels quotidiens depuis quelques semaines (même si le phénomène existe depuis au moins deux ans).

 

1- Qu’est-ce qu’une arnaque à la webcam ?

 

Le mécanisme semble être toujours le même: un individu de sexe masculin fait la connaissance d’une jeune fille sur un site de rencontres, ils discutent, puis celle-ci demande à poursuivre la conversation avec un outil de chat à la webcam comme MSN, Skype, etc.

 

A l’aide de phrases comme celles-ci, la jeune fille incite la future victime à aller au-delà du simple déballage verbal :

La caméra est maintenant en marche, le piège va pouvoir se refermer sur l’apprenti séducteur trop crédule :

Histoire de s’assurer une production vidéo particulièrement impactante, la réalisatrice en herbe suggère des idées à son « acteur » :

 

La confiance, le lien étant installé, il s’agit maintenant de récupérer les numéros de téléphone de la victime ainsi que son nom et prénom… Une fois cette démarche d’identification accomplie, le ton va pouvoir changer :

 

Grâce aux nom et prénom de la victime, le maître-chanteur peut aisément reconstituer, via Facebook et autres Viadeo,  en quelques secondes, le cercle familial, amical et professionnel de M. X.

 

La pression est maximale, le chantage à l’e-réputation est en place.

 

2-      Comment réagir ?

 

Contacter la Police ?

 

Oui probablement. Cependant plusieurs victimes nous ont rapporté que la Police leur avait conseillé d’« appeler Reputation Squad ». Le serpent se mord la queue, si je peux me permettre de m’exprimer ainsi.

 

Faire supprimer la vidéo de Youtube :

 

La démarche est en fait assez simple. Lorsque vous suivez le lien YouTube fournit par l’escroc, cliquez immédiatement sur le bouton « Peut offenser ». Les robots de Youtube feront leur œuvre et supprimeront le contenu pornographique très rapidement.

 

Ne répondez jamais aux emails que vous allez recevoir :

 

Vous allez recevoir de nombreux emails venant par exemple de « YouTube », de la « Police des Pervers » et autres. Il s’agit bien sûr de manipulations de votre escroc, ignorez donc ces mails.

Que faire d’autre ?

 

Si le maître-chanteur ne détient pas vos véritables noms et prénoms, bannissez simplement la personne de vos contacts, et supprimez tous vos comptes sociaux utilisant l’email que l’escroc a en sa possession.

 

Si au contraire, vous avez été identifié, supprimez tout de suite vos comptes sociaux entièrement : Facebook, LinkedIn, Viadeo, Twitter, tout ce qui permet d’entrer en contact avec votre entourage et d’entacher votre e-réputation.

 

Vous allez également devoir vous lancer dans une longue période d’auto-googlisation, activité solitaire peut plaisante, mais des plus nécessaires pour s’assurer que la vidéo ne réapparait pas…

 

De manière générale, les escrocs semblent abandonner rapidement, dès lors que la récupération de l’argent devient difficile.

 

Conclusion :

 

Les arnaques à l’e-réputation n’en sont encore qu’à leurs balbutiements ; ce qui est décrit dans ce post demeure artisanal et ne peut être réalisé qu’à partir de pays avec un Etat de Droit défaillant. Cependant, il est capital d’intégrer dès aujourd’hui le fait que de telles manipulations peuvent se produire. Bien sûr, tout le monde n’a pas l’envie de montrer son intimité devant une webcam, mais les possibilités de pièges sont infinies, et il serait naïf de penser que cela n’arrive qu’aux autres.

 

Sachez que les arnaques à l’e-réputation reposant sur des chantages peuvent également concerner des entreprises : création de sites dénigrants par exemple, qui ne seront supprimés qu’en échange de remises d’argent.

 


  • francine

    J’ai rencontré un homme sur un site de rencontre et, pendant plusieurs semaines, nous avons longuement dialogué par mail et sur MSN et nous nous sommes même vus à la CAM. Il réunissait tous les critères que je recherche chez un homme : gentil, sensible, romantique et, physiquement, tout à fait mon type d’homme. Lors de nos conversations, il m’a dit qu’il avait créé une fondation en Afrique pour aider des petits orphelins qu’il avait pris sous sa protection. Donc, à force de discussion, il m’a convaincu d’envoyer une somme d’argent en Côte d’Ivoire à M DUPRI Fréderic. J’ai même eu cet individu au téléphone qui m’a informé que mon ami Martin DUVAL, domicilié à NICE, s’était rendu auprès des enfants et ne pouvait pas revenir car il avait eu un accident en allant à l’aéroport pour rentrer en France. Nous devions nous voir le 20 Novembre 2012 mais il a quitté la France depuis le 08 Novembre et n’est toujours pas rentré ! J’ai essayé de l’appeler, j’ai demandé à lui parler mais la personne que j’ai eu au bout du fil avait un accent africain que je ne connaissais pas ; je lui ai dit que je ne croyais absolument pas qu’il était l’homme que j’avais vu à la CAM et qui était sur les photos qu’il m’a transmises par mail. Depuis ce jour, je n’ai plus aucune nouvelle. Pour me prouver sa bonne foi, je lui avais demandé de me scanner ses papiers d’identité afin que je sois rassurée. J’ai donc une copie de sa carte d’identité et de son permis de conduire : il vit aux environs de NICE, il est né le 22 novembre 1966 et il s’appelle Martin DUVAL… mais tout est en fait faux puisqu’ils utilisent des pièces d’identité volées à des français. Cela m’a été confirmé par l’organisme de service anti-fraude qui m’a beaucoup aidé à récupérer l’argent envoyé tout en mettant la main sur ces arnaqueurs qui, a priori, habitent en Afrique. A l’époque, je l’ai dénoncé sur le site où je suis inscrite et ils m’ont conseillé de prendre contact avec un organisme Interpol en lutte contre la cybercriminalité. Tout au long de cette histoire, je lui ai fait parvenir au total 19,000€ afin de pouvoir l’aider et faire en sorte à ce qu’il me rejoigne très vite comme nous cela était convenu parce que j’y croyais vraiment ! Avec l’aide d’une amie, j’ai pris contact avec un organisme de cyber-antifraude en COTE D’IVOIRE et en collaboration avec l’inspecteur de police M. KOUAME ERIC ; eux aussi m’ont vraiment aidé à le démasquer car c’était bel et bien un Africain en complicité avec des collaborateurs escrocs et autres professionnels du net qui m’ont dépouillé. Heureusement pour moi, ils ont finalement été démasqués et arrêtés avec l’aide de l’organisme Interpol en lutte contre la cybercriminalité et M. KOUAME ERIC. Finalement, je me suis faite rembourser la totalité de mon argent suivi des frais de dédommagement ce qui représente un total de 22,000€. Alors, si toi aussi tu es dans ce cas, confie toi et n’hésite pas ! Portez maintes plaintes afin de demander plus d’aide jusqu’à la satisfaction et remboursement officiel ! Ecris ton témoignage afin d’aider d’autres personnes à ne pas être victime et, j’en suis convaincue, cela aura des effets positifs car ils vont t’aider à mettre la main sur ces personnes de mauvaise foi. Ensuite, toutes les sommes d’argent que tu as eu à envoyer à ces escrocs seront remboursées, accompagnées par des frais de dédommagement. Voici le contact mail de l’organisme qui m’a aidé : lieutenant.kouame.eric@outlook.fr

  • anonyme

    bonjour

    A vouloir s’ouvrir au monde extérieur afin de faire des rencontres tant amicale que amoureuse,je me suis fais grugé par des personnes mal intentionnée qui passe leur temps sur internet juste pour extorquer de l’argent aux honnêtes personnes comme moi qui n’ont que pour seule soucis en venant sur internet d’apprendre,de se divertir, de faire aussi des rencontres au sortir desquelles certains trouves l’amour vrai.

    Je me suis au préalable fais arnaqué par plusieurs personnes ce qui ne me donnais plus le courage de consolider les nouvelles rencontres que je faisais sur internet parce que plus que jamais incapable de refaire confiance.Mais na dit-on pas que tant qu’il y a la vie il y a espoir et oui grâce au professionnalisme d’une brigade de lutte contre les cybers criminels dont j’ai entendu parlé dans mes intéressantes balades sur le net,au départ je n’y croyais pas vraiment mais j’ai pris le risque de leur faire confiance parce qu’il me paraissait crédible et j’ai pu évité encore une fois de me faire arnaquer et grâce a cette même brigade j’ai pu me rendre compte qu’il y a encore des hommes honnêtes sur le net et je connais aujourd’hui l’amour vrai et pure. alors je vous incite a faire gaff .si vous avez connu des cas similaires ou que vous continué d’en connaitre alors contacté cette brigade a l’adresse qui s’affiche en dessous elle pourra surement vous aidez comme elle m’a aidé moi.

    cybercrime.gouv@diplomats.com

  • claudine

    Bonsoir j’ai rencontré un homme sur un site de rencontre et, pendant
    plusieurs semaines, nous avons longuement dialogué par mail et sur MSN
    et nous nous sommes même vus à la CAM. Il réunissait tous les critères
    que je recherche chez un homme : gentil, sensible, romantique et,
    physiquement, tout à fait mon type d’homme. Lors de nos conversations,
    il m’a dit qu’il avait créé une fondation en Afrique pour aider des
    petits orphelins qu’il avait pris sous sa protection. Donc, à force de
    discussion, il m’a convaincu d’envoyer une somme d’argent en Côte
    d’Ivoire à M DUPRI Fréderic. J’ai même eu cet individu au téléphone qui
    m’a informé que mon ami Martin DUVAL, domicilié à NICE, s’était rendu
    auprès des enfants et ne pouvait pas revenir car il avait eu un accident
    en allant à l’aéroport pour rentrer en France. Nous devions nous voir
    le 20 Novembre 2013 mais il a quitté la France depuis le 08 Novembre et
    n’est toujours pas rentré ! J’ai essayé de l’appeler, j’ai demandé à lui
    parler mais la personne que j’ai eu au bout du fil avait un accent
    africain que je ne connaissais pas ; je lui ai dit que je ne croyais
    absolument pas qu’il était l’homme que j’avais vu à la CAM et qui était
    sur les photos qu’il ma transmises par mail. Depuis ce jour, je n’ai
    plus aucune nouvelle. Pour me prouver sa bonne foi, je lui avais demandé
    de me scanner ses papiers d’identité afin que je sois rassurée. J’ai
    donc une copie de sa carte d’identité et de son permis de conduire : il
    vit aux environs de NICE, il est né le 22 novembre 1966 et il s’appelle
    Martin DUVAL… mais tout est en fait faux puisqu’ils utilisent des pièces
    d’identité volées à des français. Cela m’a été confirmé par l’organisme
    de service anti-fraude qui m’a beaucoup aidé à récupérer l’argent
    envoyé tout en mettant la main sur ces arnaqueurs qui, apriori, habitent
    en Afrique. A l’époque, je l’ai dénoncé sur le site où je suis
    inscrite et ils m’ont conseillé de prendre contact avec un organisme
    Interpole en lutte contre la cybercriminalité. Tout au long de cette
    histoire, je lui ai fait parvenir au total 19,000€ afin de pouvoir
    l’aider et faire en sorte à ce qu’il me rejoigne très vite comme nous
    cela était convenu parce que j’y croyais vraiment ! Avec l’aide d’une
    amie, j’ai pris contact avec un organisme de antifraude en COTE D’IVOIRE
    et en collaboration avec l’inspecteur de police Mr. FRANCK ; eux aussi
    m’ont vraiment aidé à le démasquer car c’était bel et bien un Africain
    en complicité avec des collaborateurs escrocs et autres professionnels
    du net qui m’ont dépouillé. Heureusement pour moi, ils ont finalement
    été démasqués et arrêtés,avec l’aide de l’organisme Interpole en lutte
    contre la cybercriminalité et Mr. FRANCK. Finalement, je me suis faite
    rembourser la totalité de mon argent suivi des frais de dédommagement ce
    qui représente un total de 22,000€. Alors, si toi aussi tu es dans ce
    cas, confie toi et n’hésite pas ! Portez maintes plaintes afin de
    demander plus d’aide jusqu’à la satisfaction et remboursement officiel !
    Écris ton témoignage afin d’aider d’autres personnes à ne pas être
    victime et, j’en suis convaincue, cela aura des effets positifs car ils
    vont t’aider à mettre la main sur ces personnes de mauvaise foi.
    Ensuite, toutes les sommes d’argent que tu as eu à envoyer à ces escrocs
    seront remboursées, accompagnées par des frais de dédommagement. Voici
    le contact mail de l’organisme qui m’a aidé : lieutenant.svce@outlook.fr

  • Anne

    J’ai rencontré un homme sur un site de rencontre et, pendant plusieurs semaines, nous avons longuement dialogué par mail et sur MSN et nous nous sommes même vus à la CAM. Il réunissait tous les critères que je recherche chez un homme : gentil, sensible, romantique et, physiquement, tout à fait mon type d’homme. Lors de nos conversations, il m’a dit qu’il avait créé une fondation en Afrique pour aider des petits orphelins qu’il avait pris sous sa protection. Donc, à force de discussion, il m’a convaincu d’envoyer une somme d’argent en Côte d’Ivoire à Mr DUPRI Fréderic. J’ai même eu cet individu au téléphone qui m’a informé que mon ami Martin DUVAL, domicilié à NICE, s’était rendu auprès des enfants et ne pouvait pas revenir car il avait eu un accident en allant à l’aéroport pour rentrer en France. Nous devions nous voir le 20 Novembre 2012 mais il a quitté la France depuis le 08 Novembre et n’est toujours pas rentré ! J’ai essayé de l’appeler, j’ai demandé à lui parler mais la personne que j’ai eu au bout du fil avait un accent africain que je ne connaissais pas ; je lui ai dit que je ne croyais absolument pas qu’il était l’homme que j’avais vu à la CAM et qui était sur les photos qu’il ma transmises par mail. Depuis ce jour, je n’ai plus aucune nouvelle. Pour me prouver sa bonne foi, je lui avais demandé de me scanner ses papiers d’identité afin que je sois rassurée. J’ai donc une copie de sa carte d’identité et de son permis de conduire : il vit aux environs de NICE, il est né le 22 novembre 1966 et il s’appelle Martin DUVAL… mais tout est en fait faux puisqu’ils utilisent des pièces d’identité volées à des français. Cela m’a été confirmé par l’organisme de service anti-fraude qui m’a beaucoup aidé à récupérer l’argent envoyé tout en mettant la main sur ces arnaqueurs qui, apriori, habitent en Afrique. A l’époque, je l’ai d� �oncé sur le site où je suis inscrite et ils m’ont conseillé de prendre contact avec un organisme Interpole en lutte contre la cybercriminalité. Tout au long de cette histoire, je lui ai fait parvenir au total 19,000€ afin de pouvoir l’aider et faire en sorte à ce qu’il me rejoigne très vite comme nous cela était convenu parce que j’y croyais vraiment ! Avec l’aide d’une amie, j’ai pris contact avec un organisme de cyber-antifraude en COTE D’IVOIRE et en collaboration avec l’inspecteur de police EMIL; eux aussi m’ont vraiment aidé à le démasquer car c’était bel et bien un Africain en complicité avec des collaborateurs escrocs et autres professionnels du net qui m’ont dépouillé. Heureusement pour moi, ils ont finalement été démasqués et arrêtés,avec l’aide de l’organisme Interpole en lutte contre la cybercriminalité et MR. ROGER FRANCK Finalement, je me suis faite rembourser la totalité de mon argent suivi des frais de d édommagement ce qui représente un total de 22,000€. Alors, si toi aussi tu es dans ce cas, confie toi et n’hésite pas ! Portez maintes plaintes afin de demander plus d’aide jusqu’à la satisfaction et remboursement officiel ! Écris ton témoignage afin d’aider d’autres personnes à ne pas être victime et, j’en suis convaincue, cela aura des effets positifs car ils vont t’aider à mettre la main sur ces personnes de mauvaise foi. Ensuite, toutes les sommes d’argent que tu as eu à envoyer à ces escrocs seront remboursées, accompagnées par des frais de dédommagement. Voici le contact mail de l’organisme qui m’a aidé : E-mail : lieutenat.roger@outlook.fr