reputationsquad
- 7 commentaires

Ereputation Talk #1: Minter Dial : convertir les grands patrons au Web Social

Nous débutons aujourd’hui notre série d’entretiens vidéo autour de nos thématiques d’e-réputation et de Social Media aussi bien sous l’angle de l’individu que de l’entreprise.

Nous sommes ravis de recevoir comme premier invité Minter Dial, Dirigeant de The Myndset.

Minter est un américain doté d’un parcours totalement international après seize années passées au sein du Groupe L’Oréal à des postes de top management. Minter est un passionné de manière générale et il l’est particulièrement quand on en vient à discuter de Social Media. Minter blogue depuis des années en français et en anglais, ce qui est très peu répandu au sein d’un groupe comme L’Oréal.

Minter conseille à l’heure actuelle des top managers sur la manière d’aborder le Web en général et le Web social en particulier. Face à un public peu au fait et plutôt méfiant face aux nouveaux médias, Minter a su élaborer un discours ouvert et didactique à même de leur faire intégrer ces problématiques.

Vous allez découvrir avec Minter Dial, un discours particulièrement équilibré sur la nouvelle donne que produit le Web social pour les dirigeants comme pour les marques. Un discours réaliste intégrant la transparence nécessaire mais avec la lucidité d’un dirigeant ayant eu la responsabilité de « multi-million dollar businesses ».

Les PDG viennent souvent au Web par le négatif : ils sont victimes d’attaques, d’articles dévastateurs, leur société subit une crise avec ses consommateurs, etc. Ils ont donc une tendance à craindre ce qu’ils ne connaissent pas et à le percevoir comme une menace. Tout l’art de Minter consiste à les faire changer de perspective en appréhendant le Web dans sa globalité pour faire un atout pour leurs sociétés et pour eux-mêmes.

Les différences culturelles jouent également un rôle dans l’acceptation du personal branding et de l’e-réputation par les dirigeants, ce qui semble aller de soi pour un américain est beaucoup plus difficile pour des dirigeants français souhaitant bien souvent renvoyer une image monolithique et parfaite.

Minter conclut d’ailleurs avec cette leçon : « Il vaut mieux être présent en assumant ses imperfections qu’absent en mimant une perfection factice ».

A très vite pour notre prochain Ereputation Talk !