reputationsquad
- 1 commentaire

7 cas concrets de menaces sur l’e-réputation des individus

Nous apprécions au quotidien individuellement et en tant que société les opportunités du Web social, nous ne pouvons cependant en ignorer les menaces.

Notre activité consiste à gérer au jour le jour pour des individus ces opportunités et ces menaces. Concernant les menaces – qui sont l’objet de ce post – Reputation Squad possède une position et une déontologie claire : nous gérons des attaques dont il est légitime de se défendre.

Qu’est-ce qu’une attaque sur l’e-réputation d’un individu dont il est légitime de se défendre ?

Le sujet est vaste, le débat est encore à mener dans sa globalité. Je me contenterai ici d’en poser quelques jalons en praticien quotidien.

Pour ce faire, nous allons décrire ici quelques cas concrets auxquels nous avons dû faire face pour nos clients et résoudre :

1/ Usurpation d’identité :

Un jeune étudiant se fait piquer toutes ses photos de soirée par un pseudo « Friend » sur Facebook qui s’empresse de les recontextualiser dans un nouveau profil/Fan Page Facebook au nom de la victime.

Ce profil se retrouve en premier résultat Google sur la requête « Nom + Prénom » de la personne, des dizaines de connaissances le voit (plus de 40 Fans sur le profil). L’impact est désastreux pour l’étudiant qui se retrouve ridiculisé aux yeux de ses proches mais surtout aux yeux d’inconnus qui ne peuvent pas savoir si ce profil est réellement le sien ou pas.

2/ Diffusion de photos intimes volées :

Certaines personnes aiment à prendre des photos ou des vidéos très privées, elles en ont pleinement le droit dans notre beau pays. Seulement voilà, il arrive que de tels instants de vie intime soient soustraits à leurs propriétaires et jetés en pâture aux robots des moteurs de recherche.

Les images se retrouvent alors à un clic des yeux des enfants, des amis, des parents, …

Un nettoyage le plus poussé possible s’impose.

3/ Dénigrement sur des forums :

Un dirigeant de société avec 30 ans de carrière derrière lui se retrouve résumé par un post haineux d’un petit actionnaire déçu.

L’algorithme de Google récompense ce grand moment de démagogie sans fondement en le plaçant en premier résultat quand le nom du Patron est tapé. Impact d’image, suspicion immédiate des partenaires, …

4/ Insultes racistes :

No comment.

5/ Diffusion de listes « suspectes » :

Manifestation particulièrement vile de l’âme humaine, les listes des dénonciateurs circulent untel serait franc-maçon, tel autre serait scientologue…

Je ne pense pas qu’il soit nécessaire de s’attarder sur les relents nauséabonds de telles listes.

6/ Blog mensonger :

Déçu en amour un ex crée un blog (composé d’un post extrêmement long et détaillé pour le crédibiliser) au nom de son ancienne passion pour la traîner dans la boue. Les années passent, le blog reste.

7/ Témoin en danger :

Personne témoin dans un procès aux assises dont l’adresse du lieu de travail était présente sur la newsletter de sa ville.

J’en passe et des meilleures…

L’on pense parfois que rien ne peut être supprimé du web. Et bien oui, l’on peut obtenir la suppression de pages Internet, l’on n’est pas condamné à vivre avec la Scarlet Letter d’un Ayatollah vengeur que les victimes ne connaissent parfois même pas. Nous obtenons quotidiennement la suppression d’information sur le Web et le soulagement des victimes est réel.

Est-ce que des données restent sur un serveur à l’autre bout de la planète ? Probablement mais who cares ?

Ce qui compte pour l’employabilité ou la vie privée de ces victimes c’est avant tout que de tels liens disparaissent de leurs premiers résultats Google.

Ce n’est pas tant l’existence de telles rumeurs, mensonges, etc. qui pose problème que la capacité de Google (principalement) à les faire ressortir tout en haut de leurs pages de résultats avec la première impression dévastatrice que je vous laisse deviner.

Il est une image assez parlante à mon avis sur l’impact de Google sur certaines vies : cela reviendrait) devoir passer un entretien d’embauche ou un rendez-vous amoureux avec un individu masqué à vos côtés gesticulant et vous couvrant d’insultes.

Cette approche est destinée aux individus, pour des entreprises de nombreuses nuances sont à apporter nous y reviendrons dans un prochain billet ou plusieurs car les typologies d’entreprises n’appellent pas forcément les mêmes solutions.

  • Journaliste-stp Presse

    Bonjour ,
    Journaliste, je prépare un documentaire ayant pour thème « Internet et la vie privée ».
    Une partie de ce sujet aborde la question de l’e-reputation.
    Dans ce cadre et dans un objectif de sensibilisation, nous sommes à la recherche de personnes qui ont fait face ou font face en ce moment-même à un pb d’e-reputation (photos volées, usurpation d’identité, faux compte, insultes, diffamation…).
    Toutes les précautions pourraient être prises pour garantir un anonymat total si les personnes le souhaitent.

    N’hésitez pas à me contacter ou à laisser mes coordonnées aux personnes intéressées. Merci.
    Claire
    01 45 72 29 27 / journaliste1@stpprod.com