reputationsquad
- Pas de commentaire

Facebook et la mise à mort de la Vie Privée

Mark Zuckerberg (le fondateur de Facebook) vient de lever le voile sur les intentions du plus grand réseau social au monde. Facebook estime que la vie privée est « old news » comme disent les américains, la Vie Privée (je tiens à ces majuscules) ne serait plus une attente ou un besoin de l’homme et de la femme du XXIe siècle.

Cela fait un moment maintenant que nous vous avertissons ici sur les précautions à prendre avec les paramètres de Facebook, il semble pourtant que de telles précautions ne vont plus être suffisantes pour l’avenir.

Facebook avec son trésor de guerre de 350 Millions de membres veut commencer à maximiser ces himalayas de données que nous lui confions chaque jour. Facebook veut générer de l’argent et autant d’argent que possible en commercialisant notre Vie Privée.

Car c’est là que le discours de Facebook est d’une mauvaise foi considérable, nous tenons à notre Vie Privée, nous la considérons comme extrêmement précieuse, nous ne la confions pas à n’importe qui, nous en avons cependant progressivement confié des pans entiers à Facebook… Facebook a pendant un moment tout fait pour gagner notre confiance, dans le discours des dirigeants comme dans l’organisation du réseau, mais voilà que tout commence à changer.

En effet, Facebook est devenu indissociable de la vie sociale de beaucoup d’entre nous et s’en passer serait complexe. Les masques peuvent donc tomber et Facebook commence à officialiser la stratégie que l’on soupçonnait: bâtir un empire sur l’exploitation de nos richesses privées.

Il devient de plus en plus complexe de comprendre (et suivre) qui a accès sur Facebook vous concernant, vous devenez de plus en plus dépendants des décisions de Facebook et de celles de vos Amis…

Le moment approche où de plus en plus d’entre nous vont devoir se poser la question exacte de ce qu’ils font et veulent partager sur Facebook. Les avantages surpassent-ils les risques et inconvénients? Devrez-vous simplement considérer Facebook comme votre plaquette publicitaire?

L’intervention de Mark Zuckerberg